la dure réalité du commerce

Publié le par pat et babass

la production de vin naturel est un challenge. Effectivement, toutes les  années se suivent et ne se ressembles pas!!de la canicule au mildiou, de l'arrêt fermentaire aux élevages prolongés, la remise en cause est fréquente...

il faut ensuite conditionner toutes ces petites bouteilles, coller les étiquettes, mettre en carton....mais ce n'est pas fini!!
il reste un gros boulot: le commerce.

pour des jeunes vignerons comme nous, la tache fût ardue. Le vin naturel necessite des explications,  les cavistes et les restaurateurs sont peu nombreux à prendre le risque et le temps de vendre ces vins un petit peu atypiques.
Néanmoins, quelques accros s'y lancent corps et âme  mais gare à la facture!!

le producteur de vin après avoir cultivé, récolté, vinifié, élevé, conditionné, expédié se trouve dans l'obligation de facturer, dernier travail pour ce brave agriculteur qui tire la langue .....

Viens ensuite le moment ultime du reglement tant attendu, qui avec les professionnels du vin prend quelquefois quelques temps...voir quelques mois...voir des années.

devant ce problème majeur qu'est le montant de la créance il est nécessaire aujourd'hui de travailler avec de bons clients,  qui au dela de vendre du vin, s'impliquent en quelque sorte dans leur metier pour que le vrai vin puisse     encore et toujours exister.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article